Comment désapprendre m’a aidé à redevenir moi-même ?

Nous sommes tous nés à un moment donné, avec tous nos gènes et dans un certain environnement, ce qui peut ou non avoir un impact important sur notre vie future et ce que nous devenons. Réaliser cela m’aide à mieux comprendre qui je suis maintenant, ce qui m’a façonné au fil des ans et surtout m’a montré ce que je veux désapprendre -ou changer- celle que je suis pour redevenir moi-même.

Je suis née fille (eh oui !!) dans une famille composée par mon père et ma maman. Tous deux impactés par leur expérience de la fin de la Seconde Guerre mondiale, tous deux très religieux, catholiques pour être précis. 4 ans après mon entrée dans la famille, est venu mon frère. La famille a décidé de s’installer dans le petit village du côté maternel de mes grands-parents, en construisant leur propre maison. Mes deux parents, des travailleurs acharnés et qui croient fermement au travail. Ils nous ont élevés, mon frère et moi-même avec cette notion il faut travailler dur, nous montrant plutôt comment supporter la vie plutôt que de l’apprécier.

Ils nous ont transmis ce qu’ils avaient eux-mêmes appris, ils étaient heureux comme ça et je pensais qu’ils aimaient leur vie du moins c’était mon impression. Pourtant il me manquait quelque chose.

Ne te méprends pas, j’aime mes parents, et je suis très reconnaissante pour ce qu’ils ont fait et donné et surtout de toujours les avoir à mes côtés.

C’est sans aucun doute, ma maman qui a eu la plus grande influence et souvent je l’entendais dire :

  • Une fille ne fume pas
  • C’est pas fait pour une fille !
  • Une fille ne dit pas ça !
  • Une fille conduire une moto…. Tu m’imagines même pas
  • Une fille ne voyage pas seule etc etc … ..

 

C’est ainsi que je me suis retrouvée avec beaucoup de bavardages négatifs dans ma tête sur ce qu’une fille pouvait ou ne pouvait pas faire, devrait ou ne devrait pas faire. Plus tard dans ma vie, j’ai réalisé à quel point cela m’a empêché de faire les choses que j’avais envie de faire.

J’ai aussi réalisé que comme je voulais que ma mère m’aime, j’ai toujours essayé de lui plaire et d’être à la hauteur de ses attentes, et souvent j’étais frustrée, en colère contre moi-même ou en colère contre elle. Je ressentais beaucoup de tensions dans mon corps, souvent on avait des discussions voire des disputes houleuses, et souvent elle obtenait ce qu’elle voulait.

En réfléchissant à ma vie passée, en traversant mon changement de vie, j’ai soudain pris conscience de toute cette influence, ma façon de toujours m’adapter et faire plaisir aux autres. J’ai compris que ce n’était pas la façon dont je voulais continuer à vivre ma vie, et certainement pas la façon dont je voulais élever ma fille.

J’ai aussi réalisé que j’avais vécu en réponse aux attentes des autres, celle de ma mère, de mon père, puis de mon mari, et qu’en est-il de mes attentes ?

  • Quelles étaient mes attentes ?

Tout ce que je savais, c’est que je devais changer ce mode de vie qui n’était pas juste. D’arrêter ce que j’avais commencé il y a des années, de vouloir plaire à tout le monde, de redevenir moi afin que je puisse simplement sourire, être heureuse et profiter de la beauté de la vie.

La première des choses a été de stopper la voix dans ma tête, mon saboteur qui me répétait sans cesse ce qu’une fille pouvait ou ne pouvait pas faire.

J’ai soudain pris conscience que je voulais plaire à la personne la plus importante de ma vie, MOI, et je voulais aussi que ma fille soit à la hauteur de ses attentes et pour cela j’allais lui servir de modèle.

Mais qu’allais-je faire pour y parvenir ? Savais-je réellement ce que je voulais, qui j’étais ?

C’est ainsi que j’ai commencé à écrire et à mettre par écrit tout ce qui me venait à l’esprit : mes valeurs, mes convictions, c’est ainsi qu’est né ce blog. Partager avec toi, m’a aidé à redécouvrir : qui j’étais et qui j’ai toujours été et qui était important pour moi. Tout cela m’a aidé à réaliser que tout ce que je n’avais pas fait pour x raisons commençait à être possible.

Moi quelque part en Colombie

Et tu sais quoi ? C’est si bon !, si gratifiant ! Je commence à me sentir fière de qui je suis devenue. Les opinions des autres, que je valorisais beaucoup avant, ont moins d’importances maintenant. Je les écoute encore beaucoup, tout simplement de manière différentes. J’ai fait de la place à mon opinion et je la valorise car j’ai appris à comprendre ce qui était important pour moi. On ne peut plaire à tout le monde, je viens de le comprendre et c’est très bien ainsi. Car chacun de nous avons notre propre vie et chemin à parcourir. J’aime ma vie et mon chemin, ils me rapprochent de jour en jour vers qui je suis réellement, me font me sentir libre et heureuse de faire ce qui est bon pour moi.

Et toi qu’as-tu commencé à désapprendre ou à réaliser pour redevenir toi-même ?

Racontes- moi

Désapprendre pour à nouveau être curieux(se)  courageux ( se), audacieux (se) et toi-même !

2 réponses sur “Comment désapprendre m’a aidé à redevenir moi-même ?”

  1. Salut Brigitte,comment j’aime te lire et apprendre de toi, à te connaitre!
    Certainment quand je t’ai connu, à l’âge de 18? 19 ans? Tu étais timide, mais tu déjà montrais ton intérêt, ta curiosité et ton bien-être avec nous, les espagnoles comme Loles, Isabel, moi-même, qui cherchaient de faire toujours la fête,n’est pas? Toi aussi étais prête.
    L’ éssence de la personne est là, est tu est née pour jouir de la vie, quelque chose que je vois tu fait avec cet unlearning pour être toi-même. Cela m’est arrivé aussi,de vouloir plaire tous, surtout les parents ,en abandonnant et trahint ton éssence! Voilà,je crois que l’âge est sage et nous fait être finalement nous-mêmes. Les félicitations Brigitte,tu est une grande personne!!

    1. Merci beaucoup Betlem, avec les années on apprend, on découvre et on se redécouvre, est c’ est tout simplement merveilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.