Quand la vie te parle, écoute-la !

La 1ère phrase que j’ai dite à mon futur mari lors de notre 1ère rencontre était : tu me barres la route ! A l’époque je n’avais pas conscience de l’impact que ces quelques mots allaient avoir sur ma vie future.

On était en décembre le 25, plus exactement en 1999, deux de mes meilleurs amis m’avaient invité à les rejoindre dans un bar à Bâle où tous les 25 décembre se déroulaient une soirée « gay ». À l’époque, j’étais souvent avec un groupe d’amis gays et j’adorais passer du temps avec eux. Cependant ce fameux soir là je n’avais pas vraiment envie de sortir et encore moins aller à une soirée gay. Ils ont insisté et j’ai fini par céder. La soirée se déroulait dans un endroit assez douteux, dans le sous-sol d’un bar. La musique était bonne et le public s’est avéré incroyable – plein de gens heureux, beaucoup de gays, certains habillés en drag queens et une poignée d’hétéros. J’adorais.

J’allais inviter mes deux amis à prendre un verre et en me dirigeant vers le bar, voilà que se tenait devant moi un homme : pas très grand, beau, portant un pantalon en cuir. Il me barrait le chemin vers le bar, ce que je lui fis remarquer en lui disant :

“ Tu me barres la route ”

Mon accent l’a fait rire et c’est ainsi que nous avons commencé à parler ensemble. Je ne savais pas trop ce qui était en train de se passer mais je me suis sentie attirer par lui. J’avais l’impression que nous nous étions vus hier et que nous venions de reprendre la conversation à partir de là. Est-ce le genre de sentiment que nous avons lorsque nous rencontrons notre âme sœur ? Cet homme était-il mon âme sœur ? Beaucoup de questions dans ma tête, mais une chose que j’ai immédiatement comprise – j’allais l’épouser.

Et il en fut ainsi. Comme je ne crois pas au hasard, je sais qu’il y a un ordre divin dans la magnificence de nos vies, je croyais fermement au lien profond et sincère que je ressentais envers cet homme, et je pensais avoir trouvé mon âme sœur. Je fis confiance à mon instinct sur toute la situation. L’ayant aussi rencontré le 25 décembre, il était tout simplement le plus beau cadeau de Noël que la vie m’ait jamais offert. Et 6 mois après notre rencontre, nous nous sommes mariés.

Au cours de notre première année ensemble, nous avons emménagé dans un petit appartement en France, et après un certain temps, nous avons décidé de déménager et d’aller vivre en Suisse, où nous avons trouvé un bel appartement lumineux au bord du Rhin. Mon mari a monté son entreprise et passait énormément de temps au bureau, moi je travaillais en équipe. Il restait peu de temps à consacrer à notre relation. Pourtant, la vie semblait facile et heureuse. De temps en temps, je commençais à entendre des chuchotements, à percevoir des signes de mon corps comme mes accès de fièvre quand on partait en vacances.  Étant française et introvertie, il m’était difficile – au début – de m’intégrer dans cette culture suisse et de me sentir à l’aise parmi son groupe d’amis. . Cependant, la confiance était là et une solide base d’amour aussi qui compensait beaucoup.

En 2006, nous avons de nouveau déménagé – cette fois dans la maison où son père a grandi, que nous avons entièrement rénovée. C’était une belle vieille maison. J’ai vite compris cependant que je ne me sentirais jamais chez moi là-bas. La maison était très sombre et l’énergie qui y régnait – même si nous avions fait nettoyer la maison énergétiquement – n’était pas bonne. Six mois après avoir emménagé, nous avons eu un accident de chaudière qui a fait que toutes les pièces de la maison étaient noircies de suie. Nous avons dû temporairement déménager et tout refaire pour la deuxième fois. Qu’est-ce que cela voulait me dire ?… Était-ce encore la vie qui me chuchotait quelque chose?

En 2007 pourtant, notre plus beau cadeau – notre fille – est née. Cela a eu un impact énorme et très positif sur nous deux. Elle est notre soleil ! Nous n’étions plus 2 mais 3 avec cette charmante petite fille entre nous.

Nous avons donc continué à vivre une vie « normale » et cependant avec de plus en plus de choses entre nous. De moins en moins de conversations et de discussions. Et l’éclat du début disparaissaient lentement. Aucun de nous ne semblait avoir l’intention de faire quoi que ce soit pour changer la situation. Nous étions simplement tous les deux pris chacun dans notre propre monde. Et pendant ce temps la vie continuait de me chuchoter :

  • Réveilles-toi,
  • Fais quelque chose,
  • Pars.

Je me sentais paralysée, incapable de faire quelque chose. Ne me demande pas pourquoi. Peut-être que je n’étais tout simplement pas prête à affronter le tout, me séparer déménager.

C’est uniquement après coup que j’ai réalisé tout le travail et l’engagement que demande un mariage ou une relation amoureuse si tu veux qu’elle soit éclatante. C’est comme lorsque tu veux réussir professionnellement, être bon dans un sport, jouer d’un instrument cela demande beaucoup de travail, d’attention, de respect et de patience.  C’est bien aussi de savoir que les hommes et les femmes fonctionnent différemment. J’adore la façon dont Mark Gungor, un pasteur américain, aborde le sujet dans sa vidéo Why Men and Women Think Different ? C’est trop génial et si vrai !

Alors nous nous sommes lentement éloignés, perdant tout intérêt l’un pour l’autre, et je ne l’ai pas vu venir ou devrais-je dire je n’ai pas écouté la vie me chuchoter ou mon corps me parler et me lancer des avertissements ?. Tous ces signaux comme des panneaux routiers m’avertissant d’une bosse à venir :

  • Je ne les ai pas vus.
  • Je ne les ai pas entendus.
  • Ou les ai-je simplement ignorés?

La conséquence de mon ignorance de tous les chuchotements allait être dramatique. Colère, tristesse, drame, séparation, etc…. Et la route sur laquelle j’étais à l’époque est devenue très cahoteuse, sombre et effrayante. Cependant on m’a forcé à m’engager sur cette route. Et cela m’a aidé à commencer à écouter les messages que la vie m’envoyait. C’est ainsi que j’ai appris à m’écouter, à faire attention aux panneaux routiers dans ma vie. Cela m’a aussi aidé à devenir – bien  plus radical ou devrais-je dire maintenant que je vois tous les panneaux routiers dans ma vie et que je décide consciemment si je les suis ou non.

Parce que si j’avais écouté les messages que la vie m’avait envoyé tout au long de ma relation avec cet homme, je ne serais certainement pas à l’endroit de ma vie où je suis en ce moment.

Alors à toi, quelle est ton expérience avec les messages de la vie, les panneaux routiers que tu rencontres dans ta vie ? Est-ce que tu les entends et est-ce que tu les écoutes ?

Je ne peux que t’encourager : sois curieux, courageux, audacieux et sois toi-même !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.