L’impact positif de mon saboteur

Pendant des années, je suis allée au lit avec cette petite voix dans ma tête, qui me disait :

Je te l’avais dit, cela ne va pas fonctionner !
Je te l’avais dit, personne ne te verra !
Je te l’avais dit, cela n’en vaut pas la peine !
C’est si agaçant !

Et pour être honnête il m’a fallu du temps pour réaliser de quoi il s’agissait vraiment. Pendant des années, j’ai pensé que cette petite voix me harcelait, me grondait et se plaignait tout le temps. Je pensais qu’il s’agissait de mon moi intérieur qui me sabotait. Cette voix devenait de plus en plus forte, jusqu’à devenir insupportable. Dès que je devais prendre une décision, donner mon opinion elle était là, et m’empêchait de me montrer comme je le voulais. Et bien sûr souvent cette petite voix n’était pas là pour protéger mes meilleurs intérêts car il était difficile pour moi de discerner si cette voix voulait me saboter ou si son point de vue était valide.

Vraiment agaçant!

JJe me suis mise à « googler » la chose et c’est là que j’ai trouvé l’approche de Terry Elston, qui dit que cette voix correspond à de vieilles habitudes ou à des commentaires de quelqu’un d’autre

Donc rien à voir à moi , Ouf mais quel soulagement !

Combien de fois j’avais entendu « je te l’avais dit, c’est voué à l’echec! », de mes parents, de mon entourage, je ne blâme personne cependant cela laisse des traces.

Et c’est comme cela que j’ai commencé à développer une stratégie comment aller à l’encontre de ma petite voix.

Tout d’abord, j’ai commencé par visualiser mon saboteur. Le mien est moitié humain moitié figure de bande dessinée – comme un petit diable, avec son air sournois, il est souvent assis sur mon épaule gauche. Il ressemble beaucoup à cette illustration :

Tu peux voir dans ses yeux, son attitude, sa négativité et sa méchanceté.

Ensuite j’ai utilisé les stratégies que Terry explique dans la vidéo suivante, (en anglais). Donc chaque fois que mon saboteur me parle, je lui donne une voix bizarre et cela m’aide à dissoudre son effet.

Et enfin chaque fois que j’entends cette voix, je l’écoute avec une approche différente, sans jugement.

J’ai fini par appliquer ces 3 étapes suivantes:, visualiser mon saboteur,  lui donner une voix curieuse, et l’écouter sans porter de jugment. Ces 3 étapes  me permettent d’avoir une toute nouvelle relation avec mon saboteur.  Il m’arrive de réfléchir sur ses paroles voir même d’en rire. Crois-moi je commence à l’apprécier à sa juste valeur.

Chaque fois que j’entends sa voix, je positive ses paroles afin d’en faire ressortir une autre perspective. Et bien sûr la décision d’écouter la voix est bien mienne. Alors je t’encourage vraiment à :

  • donner à ta petite voix une image ou un nom
  • changer sa voix et donne lui une voix bizarre, qui te fait rire
  • avoir une approche neutre quant à ses commentaires

Tu vas réaliser que cette petite voix peut devenir ton allié, et peut réellement t’apporter une perspective différente à une situation dans laquelle tu te trouves. Sachant qu’il ne s’agit là que d’une vieille habitude ou d’un commentaire de ton entourage, tu seras en plein pouvoir de décider d’écouter la voix ou de l’ignorer.

C’est ainsi que j’ai appris à vivre avec mon saboteur et à apprécier sa présence car il m’aide toujours à voir les choses sous un jour différent et me propose de nouvelles idées. Aussi controversé que cela puisse paraître, cela m’aide à ouvrir mon esprit à chaque instant, à chaque nouvelle expérience, aux changements de ma vie quotidienne. Cela m’a fait prendre conscience que lorsque je ne peux pas changer de situation, je peux changer mon approche afin que l’expérience elle-même soit modifiée et souvent de manière positive.

Dévoiler mon saboteur m’a aidé à trouver mon chemin et à être à la hauteur de mes souhaits intérieurs et ceci chaque jour.

As-tu rencontré ton saboteur, comment vis-tu avec cette petite voix intérieure ?


Sois curieux(se), sois courageux(se), sois audacieux(se) et sois toi-même !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.