Me sentir sereine

C’était le 22 décembre dernier, je suis assise dans mon nouvel appartement avec un verre de vin, une bougie allumée donnant une lueur chaleureuse, écoutant de la musique et en même temps la respiration paisible de ma fille dormant dans ma chambre.


Et je me suis sentie sereine, heureuse et contente. C’était mon cadeau de Noël et quel cadeau ! Je m’étais trouvée un magnifique appartement très lumineux. Un endroit où j’étais prête à continuer à grandir, à apprendre et à vivre le prochain chapitre de ma vie.

 

J’avais enfin réussi à déménager de cette maison – une maison dans laquelle je vivais depuis 16 ans, une maison que tout le monde trouvait tellement belle, tout le monde sauf moi. Jamais je me suis sentie à l’aise dans cette maison ; une maison de 400 m2, vieille de 200 ans, une maison très spéciale. Cette maison d’apparence très belle, imposante, énorme a toujours eu pour moi un côté sombre et lourd. Au fil des années c’est aussi mon humeur qui est devenue comme la maison de plus en plus sombre et lourde.  Personne ne pouvait comprendre mes sentiments envers cette maison, tout le monde me voyait comme extrêmement chanceuse de pouvoir vivre dans une telle demeure.

Chanceuse vraiment ? Heureuse vraiment ?  Loin de là, et c’est  mon corps le premier qui a commencé à montrer tout autre chose. Lentement mon sourire a disparu, ma joie de vivre s’est éteinte, je devenais grise et livide.

  • NON je n’étais pas heureuse.

  • NON, ce n’était pas de la chance.

En quittant cette demeure, j’ai également quitté mon mari, une relation de 18 ans qui avait commencé comme un cadeau de Noël (nous nous sommes rencontrés un 25 décembre).  Au fil du temps, cette relation était devenue très unilatérale. Petit à petit, je me suis rendue compte que je mourais lentement à l’intérieur de moi-même, me sentant vraiment très seule dans cette relation, sans grand soutien et peut-être tout simplement plus aimé.

Est-ce que j’aimais toujours cet homme ? Je n’en savais rien ! Est-ce que je voulais le savoir, je n’en savais rien !

À l’époque tout ce qui comptait, c’est que je devais me libérer d’une vie que je n’avais pas choisie, d’une maison que je n’avais pas choisie, d’une relation que j’avais choisie mais qui était devenue sans vie.

Vous vous en doutez, la décision n’a pas été facile et il y a eu des moments difficiles et des étapes douloureuses qui m’ont amenées là où je suis maintenant. Cependant, chacune de ces étapes était nécessaire pour que je réalise ce dont j’avais besoin, ce que je désirais ardemment. Chaque pas m’a aidé à grandir, à apprendre, à réapprendre et surtout m’a aidé à me redécouvrir, être curieuse à mon sujet et à m’engager sur ce chemin de la redécouverte de moi-même.

Ce 22 décembre je me suis donc assise sur un énorme coussin et j’ai apprécié la légèreté de la vie, la facilité de la plénitude et la solitude dans la sérénité. J’ai écouté le TedTalk de Matthieu Ricard, qui est souvent appelé l’homme le plus heureux du monde. Un moine bouddhiste parlant du bonheur, de notre profond désir de bonheur et de la façon dont nous pouvons entraîner nos esprits à des habitudes de bien-être, générer un véritable sens de la sérénité et de l’épanouissement.

Me sentir sereine était LA première étape de ma nouvelle vie.

Comme le déclare Lao Tzu, un ancien philosophe et écrivain chinois et fondateur du taoïsme « un voyage  de mille lieux commence toujours par un premier pas. »

Quelle sera ma prochaine étape et où va-t-elle me mener ?

Quelle a été votre premier pas qui vous a aidé à vous sortir d’une situation inconfortable? 

Sois curieux(se), sois courageux(se), sois audacieux(se) et sois toi-même!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.